Opération Ramadan: Rassembler pour aider les plus démunis

Au Mali, une jeune ONG locale a réussi à distribuer plus de 9000 repas distribués, faire bénéficier près 750 familles de leurs actions humanitaires et mobiliser plus d’une centaine de de bénévoles mobilisés.

3 min

Ce qui est dommage lorsque l’on habite un pays aux millions de pauvres comme le Mali, c’est que bien souvent les gestes de solidarité se noient sous le poids d’inégalités trop criantes. Pourtant nombreux sont ceux qui usent de l’action collective pour faire face aux inégalités sociales. Ils méritent que l’on leurs rende hommage.

Depuis 2016, chaque année, durant tout le mois de ramadan, plusieurs associations de jeunes se réunissent autour de l’initiative “Opération Ramadan”. Pour Mohamed El Maoloud, le président de l’organisation, l’objectif général est d’aider les personnes les plus démunies à observer le mois du Ramadan avec le moins de contraintes possible. Chaque week-end du mois béni, des ruptures collectives du jeûne, sont organisées au niveau de la tour de l’Afrique et des CHU Point G et Gabriel Touré par des dizaines de volontaires mobilisés par El Maoloud et son équipe. À ce jour,  plus de 9000 repas ont été distribués aux musulmans dans le besoin et près de 750 familles furent bénéficiaires de l’action collective. L’Opération Ramadan s’illustre aussi à travers la distribution de packs alimentaires dans les quartiers défavorisés de la capitale Bamako. Ces actions de solidarité ont jusque-là mobilisé plus d’une centaine de bénévoles; des jeunes hommes et femmes essentiellement. 

Ce qui n’était à l’origine qu’une simple campagne humanitaire, est devenu une organisation à part entière qui réunit désormais un consortium de 8 associations membres. Ces différentes associations membres assurent le financement du tiers des activités de l’initiative par le biais de différentes cotisations ainsi que des opérations de levée de fonds au sein de leurs réseaux. Mais la vraie force de cette initiative réside dans le fait que ses actions sont rendues possible en grande partie grâce aux dons venant de personnes de bonne volonté. L’OPR est une réussite collective dans la mesure où elle prouve dans un contexte socio-économique très éprouvant pour le pays, que la solidarité est une vertu sur laquelle le Mali peut s’appuyer peu importe les circonstances. Aucune grande instance ou structure publique n’est derrière l'œuvre. 100% des dons que reçoit l’OPR proviennent de particuliers. C’est là une preuve manifeste de ce qu’il est possible d’accomplir en coordonnant nos efforts individuels au service d’une action collective. 

Mais lorsque l’on opère dans le milieu de l’humanitaire au Mali, les défis sont nombreux. Selon Mohamed El Maoloud, l’obstacle majeur auquel l’organisation a dû faire face dans le cadre de ses activités, c’est le problème de crédibilité et de confiance qu’il y a autour de l’humanitaire au Mali. Alors qu’elle en est à sa 6ème édition, l’initiative paie encore souvent pour les mauvaises expériences que certaines personnes ont eu à vivre avec d’autres organisations humanitaires. Beaucoup d'entre eux sont de ce fait réticents face à la bonne volonté affichée par l’organisme. 

Les autorités et institutions publiques auraient beaucoup à gagner en s’impliquant davantage et  en  accompagnant mieux des organismes comme celui de l’Opération Ramadan. Offrir un meilleur cadre social et institutionnel pour le déploiement des activités de structure comme l’Opération Ramadan, pourrait ouvrir la voie à l’émergence de projets qui pourront impacter significativement la vie des maliens. 

En attendant cette mobilisation des autorités politiques et publiques, chacun de nous a la possibilité de contribuer à la continuité de l’action collective menée par El Maoloud et ses coéquipiers. Il vous suffit de les contacter par téléphone au +223 90 09 09 10 ou à travers leurs pages sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter

Chaque don rapprochera un peu plus l’organisation de ses aspirations de pouvoir déployer leurs activités au-delà de Bamako, et de mettre en place des structures génératrices de revenu pour les riverains des quartiers défavorisés. 

Site WebInstagram
Par
Alharrou Diaouré
le
21
April
2021
Rubrique:
Portraits